Récession du marché immobilier locatif français

En France, depuis les dernières années, ce n’est pas la joie sur le marché immobilier. La faiblesse de la zone euro et du marché de l’emploi ont entraîné une diminution de l’attrait des propriétés neuves comme des propriétés à louer, et c’est un pan entier de l’économie de l’Hexagone qui a commencé à décliner! En mars, les indicateurs ont commencé à devenir encore plus inquiétants.

Pour notre couverture précédente du marché d’immobilier locatif, cliquez ici.

Immobilier location en France

De 2013 vers 2014

On dit qu’en 2013, les loyers ont augmenté en moyenne de 0.6%, ce qui était une hausse légèrement inférieure à l’inflation française (alors de 0.9% selon l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques). Depuis le début de l’année, malheureusement, les hausses restent encore une fois sous le niveau de l’inflation: on parle cette fois de + 0.2% en moyenne!

Derrière ce chiffre se cache toutefois une réalité troublante: dans 60% des villes de la France, y compris la célèbre ville lumière, c’est une baisse des loyers qu’on peut constater. Alors que les gens se battent becs et ongles pour payer leurs factures, il est impossible de continuer à leur demander de payer davantage pour se loger. En février 2014, à Paris, on parlait d’un recul de près de 2.8%. Saint-Étienne est quant à elle la pire ville à cet égard, avec une chute de 4.7%.

Avec des locataires qui déménagent de moins en moins, n’étant plus en mesure de faire l’acquisition d’une propriété, la mobilité diminue. Espérons, pour tous les français, que la situation pourra s’améliorer dans les prochaines années.

 

Comments are closed.