L’importance du sel dans l’histoire

Le sel est certainement un des produits alimentaires ayant eu le plus d’importance au cours de l’histoire. On retrouve des traces de sites dédiés à la production du sel dès le Néolithique, peu après l’invention de l’agriculture. Comment expliquer cette dépendance au sel qui remonte donc au fin fond des âges? Pourquoi le sel est-il si important pour nos sociétés? Pourquoi la salière se retrouve-t-elle sur les tables du monde entier?

Un héritage du néolithique

Pour bien comprendre le rôle du sel dans notre histoire, il faut remonter comme nous l’avons dit au Néolithique vers 10000 av J.C. Les plus anciennes traces de sites de production saline remontent aux alentours de 6000 av JC, mais on peut imaginer que le sel était déjà produit par l’homme bien avant cette date, à plus petite échelle. En effet, avant l’invention de l’agriculture en Mésopotamie, les hommes étaient en grande majorité nomades, ils devaient voyager pour trouver continuellement de la nourriture issue des fruits et légumes sauvages, ainsi que du gibier. A cette époque, l’appart nécessaire en eau pour le corps humain était donc trouver naturellement de le gibier et dans les poissons. Les hommes commencèrent donc à remarquer la cristallisation naturelle du sel sur les poissons pêchés ou sur les carcasses de gibier. Avec l’invention de l’agriculture, ils se sont sédentarisés. Du fait de cette sédentarisation, le gibier était moins disponible et les hommes favorisèrent une alimentation plus riche en fibre et protéine végétale. Très vite, ils manquèrent de sel dans leur alimentation ce qui affaiblit les populations, qui finirent donc par comprendre l’importance du sel pour leur santé. A partir de ce moment, on voit apparaitre des techniques artisanales de production saline. Le plus grand qu’on ait pu trouver se trouvait dans la vallée de la Seille, en France, en Moselle. La France, grâce à son climat tempéré a pu ainsi devenir un véritable centre névralgique de la production saline durant l’Antiquité, fournissant en sel presque toute l’Europe. La puissance de certaines villes s’est bâti sur la production du sel : c’est le cas par exemple de Venise, dont la richesse s’est créée grâce au sel produit dans la Lagune. Ce n’est donc que dans un second temps que le sel a été produit à des fins purement gustatives ou dans le cadre d’un outil de conservation des aliments. A l’origine, les salières sont apparues parce que l’homme a très compris qu’il s’agissait d’un nutriment essentiel pour la survie du corps humain. C’est d’ailleurs pourquoi on a pu voir souvent au Moyen-Âge des condamnations où les prisonniers étaient jetés en geôle, avec une alimentation quotidienne dépourvue de sel : au bout d’un certain, ils mourraient tous dans d’horribles souffrances!

sel et histoire

Instrument de richesse

Ce n’est donc que bien après la création de ces pôles de production saline que le sel est devenu un aliment aux multiples rôles. Il était tantôt utilisé pour la conservation, tantôt pour son goût et tantôt aussi durant l’hiver pour faire fondre la neige. Cette importance fit en sorte que le sel gagna aussi une fonction symbolique. Il fut associé à la purification, c’est pourquoi certaines sociétés saupoudraient les contrats commerciaux. La salière ne fit plus seulement son apparition sur la table, on la retrouvait donc partout, car le sel devint aussi une véritable monnaie. Par exemple, l’Empire Romain dépendait grandement de sa production saline : n’ayant pas toujours les ressources par payer ses armées en monnaie sonnante et trébuchante, les soldats étaient payés en sel, ce qu’on appelait le salarium, qui donnait naissance au moment français « salaire ». La Via Salaria était une des grandes artères commerciales de l’Empire romain, une route stratégique et vitale pour l’équilibre de l’Empire. Au même titre que le poivre, le sel devint un instrument de puissance dont les rois et les princes désiraient avoir le contrôle. C’est pourquoi par exemple au Moyen-Âge, le roi de France créa la gabelle, un impôt sur l’’achat du sel, dont la production et la vente étaient strictement encadrés par les autorités royales. Une véritable guerre eu lieu durant tout le Moyen-Âge entre les douaniers et les faux-sauniers, qui vendaient du sel ne provenant pas des greniers du roi, ce qui était formellement interdit dans de nombreuses régions du royaume de France.

Comments are closed.