L’histoire de la tradition des bagues de fiançailles

Dans le monde occidental, il existe une tradition de longue date qui évoque qu’une bague de fiançailles doit être offerte à la femme avant d’effectuer une demande en mariage par l’homme. Si la femme accepte, elle porte l’anneau tout au long du processus prénuptial. Si la femme n’accepte par la bague, cela signifie qu’elle décline la proposition. Plus récemment, les hommes de certaines cultures ont également commencé à porter des bagues de fiançailles, ou la ‘’bague de promesse’’.

Depuis, la tradition est si répandue dans la culture occidentale, toutefois avec quelques différences régionales, qu’on peut se demander comment cette tradition est-elle née. Or, la tradition d’offrir une bague de fiançailles remonte à l’époque classique, quand l’anneau était censé symboliser une veine allant tout droit au cœur, de ce qui est maintenant connu comme étant votre annulaire gauche. L’annulaire de la main gauche est toujours le doigt traditionnel sur lequel porter la bague de fiançailles.

La tradition de bagues de fiançailles que nous connaissons actuellement a surgi à l’époque médiévale, quand, en 1215, le pape Innocent III a institué une période d’attente obligatoire de l’engagement au mariage. Pour la première fois, quelques centaines d’années dans la tradition de la bague de fiançailles, seuls les nobles les plus riches pouvaient se permettre des pierres précieuses pour leurs anneaux, et la plupart des bagues de fiançailles étaient faites de simples bandes métalliques. Les bandes lisses sont encore portées comme bagues de fiançailles par les hommes et les femmes dans de nombreux pays, dont le Danemark, l’Allemagne et la Suède.

Quand une grande partie de la population a finalement été en mesure de payer les anneaux de pierres précieuses, les bagues de fiançailles sont devenues hautement symbolique et ce marché a pris une très grande expansion. Un modèle populaire mettait en vedette les pierres de naissance des fiancés et chacun de leurs parents. La tradition victorienne inclus des pierres précieuses dont les initiales énoncé un message : Lapis lazuli, opale, Vermarine, et Émeraude pour ‘’LOVE’’, par exemple. Certaines bagues de fiançailles au cours de cette époque contenaient également des compartiments pour une mèche de cheveux de la fiancée.

À l’époque moderne, entre autre en Angleterre et aux États-Unis, le type le plus commun de la bague de fiançailles était un diamant solitaire. Ceci est largement dû à une campagne de publicité par De Beers dans les années 1940. Dans certains pays, comme la France, d’autres pierres précieuses sont fréquemment observées dans les bagues de fiançailles. Une tradition de bagues de fiançailles oblige que la bague soit chère comme un symbole de l’engagement de l’homme, ce qui fait en sorte que de nombreuses bagues de fiançailles sont vraiment impressionnantes.

Comments are closed.